L'enseignement - Karim DENDENE

Aller au contenu

Menu principal

L'enseignement

Mes priorités

L'Enseignement

Notre objectif est une diminution notable des frais d’écolage  pour les Français, voire une scolarité gratuite à travers les bourses pour une majorité de familles dans les établissements français.

Le ministère de l’éducation qui a un devoir envers tous les enfants de la République, doit être impliqué dans la gestion des établissements scolaires français de l’étranger aux côtés du ministère des affaires étrangères. Je suis co-auteur d'une résolution en ce sens, présentée en septembre 2002 au conseil supérieur des Français de l'étranger, alors que je siégeais à la commission de l'enseignement.

Comme pour les établissements de l’hexagone, le ministère de l’éducation devra recevoir les budgets pour financer le fonctionnement des établissements en gestion directe à l’étranger et ceux conventionnés, au prorata du nombre de Français scolarisés. Le complément qui concernera les élèves étrangers, devra être assuré par des budgets relevant de l’action extérieure de l’état (coopération, institut français, francophonie...etc).
L’implication du ministère de l’éducation nationale est essentielle au plan pédagogique pour tous les élèves des établissements français à l’étranger, mais également au plan budgétaire pour les seuls jeunes Français.

Les établissements en France recevant également des financements en provenance des collectivités territoriales auxquels nous ne pouvons pas prétendre, les bourses devront prendre en charge le reste à payer.

Les Bourses Universitaires

Comme pour les Français vivant en France, les bourses universitaires sont octroyées aux jeunes Français de l’étranger sur étude des revenus des parents, ce que nous ne contestons pas. Par contre, tenir compte de revenus qui ne sont ni convertibles, ni transférables comme c’est le cas dans certains pays et refuser des bourses à ces familles, est inacceptable.

 

 
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu